Le principe des pourboires

En France les pourboire c’était un concept totalement inconnu pour moi. Je n’avais pas du tout l’habitude, cela ne faisait pas parti de ma culture. J’avais lu des guides sur la vie américaine donc je savais à peu près a quoi m’attendre lorsque j’ai eu à aller au restaurant pour la première fois.

C’était quelque chose d’étrange pour moi, j’ai vite appris à m’adapter mais les calculs pour moi n’était pas évidents. Ici ils font tous ça de tête moi il me fallait sortir pendant quelques temps mon portable pour faire les calculs. Il fallait aussi que je pense à avoir du liquide avec moi (jusqu’à ce que je découvre que l’on pouvait ajouter sur la note le pourboire même en payant par carte bancaire).

Sauf que les pourboires ne s’arrêtent pas qu’aux resto et bars. Tout ce qui est du service à la personne induit des pourboires et là c’est devenu plus complexe pour moi.

J’ai eu besoin d’aller chez le coiffeur quelques temps après mon arrivée. J’ai donc pris un rendez vous chez un coiffeur du coin (après avoir pris des avis auprès de mes collègues et sur internet). Heureusement pour moi j’ai pris rendez vous à une heure de pointe et j’ai découvert avec surprise que les pourboires étaient  la règle chez le coiffeur également. J’ai donc pu me préparer en allant retirer du liquide  avant mon rendez vous.

La pratique qui m’a semblé le plus bizarre était que chez le coiffeur contrairement au restaurant, le pourboire est a mettre dans une petite enveloppe à disposition à la caisse et a ensuite donner directement au coiffeur / ou à laisser à l’accueil avec le nom du coiffeur.

Il faut savoir aussi que de ce que j’ai pu observer les différents postes chez le coiffeurs sont occupés par différentes personnes. Ce n’est pas la même personne qui va s’occuper de nous de A à Z. La coupe , le séchage, la couleur tout ça est fait par différentes personnes (et du coup il faut prévoir le pourboire en conséquence). En France j’ai toujours eu l’habitude d’avoir une seule personne pour s’occuper de moi de A à Z chez le coiffeur, je ne m’attendais donc pas à ça (et niveau pourboire je n’avais pas prévu ce cas de figure heureusement la dame de l’accueil m’a proposé de mettre les différents noms sur l’enveloppe pour que les coiffeurs partage).

C’est vraiment encore et toujours un élément culturel difficile pour moi même si j’en comprend le principe. J’ai l’impression de ne pas savoir gérer correctement et analyser le service rendu pour estimer le pourboire. J’ai toujours peur de ne pas donner le bon montant et du coup je me retrouve bien souvent à donner trop (par peur de ne pas donner assez). J’avoue apprécier aller au restaurant avec des collègues comme ça c’est eux qui font le calcul du pourboire (et ça m’arrange grandement).

« I pledge allegiance to the flag » ou l’amour du drapeau

Le drapeau américain, connu de par le monde, par tout le monde. En arrivant ici, un élément culturel ici était totalement différent de ma vie française.  La présence du drapeau partout ou j’allais. A l’entrée du campus de mon entreprise (et à l’entrée de toutes les autres entreprise de la zone dans laquelle je travaille),  devant les écoles, à l’entrée du complexe de ma résidence, devant l’accueil de celle ci, dans les jardins chez mes collègues. Le drapeau est partout et fait parti de la vie américaine.

Cette année j’ai pu constater que les américains ne s’arrêtent pas là, nombreux sont mes collègues à avoir quelques chose sur eux en rappel du drapeau, un pins un porte clé, un bijoux etc…et là je ne peux constater avec dépit la différence avec la France. Devant mon ancien lycée nulle part le drapeau flottais, idem devant les différents collèges que j’ai fait. Lors de ces dernières années en région parisienne, à part devant les mairies et quelques bâtiment officiel je n’ai vu que peu de drapeau français et je dois avouer que ça me chagrine un peu.  Sommes nous si peu patriotes  ou alors est ce les américains qui le sont trop ?

Ce matin, en arrivant au travail j’ai pu constater que le drapeau était en berne (Half staff ) au vue des évènements de ce week-end à Orlando. Ce n’est pas la première fois que cela arrive depuis que je suis ici. C’est déjà arrivé lors de la mort de Nancy Reagan (Site de la Maison Blanche) le 6 Mars 2016.

La fois la plus marquante pour moi fut lors des attentats du 13 Novembre 1015 en France, le lundi matin le drapeau était en berne au travail et en plus du drapeau américain sur le bâtiment principal avait été ajouté le drapeau français.

13 Novembre 2015

Les réceptionnistes avaient ajouté a côté du drapeau américain sur le bureau de réception un drapeau français.  Je travaille pour une entreprise française mais ce n’était pas  seulement pour ça, toutes les entreprises du secteur avait leur drapeau en berne.

Ce symbole de l’appartenance à un pays, j’ai l’impression que dans mon propre pays il passe un peu trop à la trappe. En ayant effectué quelques recherches sur les sujet j’ai découvert que les personnes prenant la citoyenneté américaine prêtent allégeance entre autre au drapeau américain ceci est à mes yeux un symbole fort de l’acquisition d’une nouvelle nationalité.

Ce drapeau me fait penser à mon pays, à ma patrie me donne envie de rentrer quand je vois les événements actuels en France je me dit que parfois mon pays ne tourne plus rond.

Le baseball

L’été dernier la sœur de ma moitié est venue passer quelques semaines de vacances avec moi. Passionnée par la culture américaine, elle a découvert pas hasard qu’il y allait y avoir un match de baseball pendant qu’elle était là. Un petit tour sur le site internet et l’achat de billets (après une heure passée sur la carte interactive du stade pour savoir où se placer) nous étions en route pour le match.

Nous avions prévu le coup, un pique-nique pour manger, le départ pour le stade (à une bonne heure de route de mon domicile) à la sortie du boulot pour être à l’heure au match. La crème solaire et également un article expliquant les règles de bases du baseball.

Il faut bien avouer que je n’avais aucunes connaissances sur le sujet alors j’ai pris conseil auprès de mes collègues.  Et ce fût la douche froide ils m’ont annoncé un match pouvant durer plus de 3heures, pas beaucoup d’actions en bref que j’allais m’emmerder.

C’est un peu sur la réserve que nous nous somme rendus au stade. Et là tout semblait différents. L’avant match à consacré au Wall of Fame l’un des anciens joueur de l’équipe, et le match s’est plutôt bien (et rapidement) passé, l’équipe locale à gagné nous avons même eu droit à 2 home run.

La semaine d’après mon meilleur ami et sa soeur étaient également de la parti et nous avons voulu tenter l’expérience à nouveau. Nous avions pris quasiment les mêmes dispositions pour nous rendre au match. Nous avions également prévu, en tablant sur un match court comme la dernière fois (un tout petit peu plus d’une heure et demi) d’aller faire en ville des photos de nuit.

Sauf que rien ne s’est passé comme prévu. Trois accident sur la route (1 sur l’itinéraire principal et 2 sur l’itinéraire de secours) et quasiment deux heures après le départ de la maison nous avons enfin atteint le stade et rejoint mon meilleur ami et sa soeur, nous avons mangé avant de nous rendre dans le stade et quand nous sommes enfin rentré dans celui ci le match avait déjà commencé. La chaleur était bien plus importante ce soir là que la soirée précédente, et sous la chaleur étouffante et presque pas de vent nous avons assisté à un match qui s’est éternisé, plus de 3 heures de match pour assister à une défaite cinglante de l’équipe locale.

Le match fut vraiment long et bien moins intéressant que le premier du coup il a bien fallu nous occuper. Nous nous sommes donc amusés à nous prendre en photo entrain de prendre des photos (oui les reflex sont autorisés dans les stades de baseball, la seule limite est les objectifs faisant plus de 25 cm de long qui sont interdits). Nous étions placé au même endroit que la première fois et avions plutôt une bonne vue sur le terrain.

DSC_0051 DSC_0076

Après le match nous avons décidé malgré l’heure tardive d’aller faire quelques photos dans un coins que nous avions repéré en ville.

DSC_0109 DSC_0113

Nous sommes rentrés a près d’une heure du matin à l’appartement plutôt crevés dépités du match mais plutôt content des photos prises après celui ci.

Il est clair pour moi que je ne retournerais pas voir un match de baseball, la deuxième expérience m’a pas mal retirée l’envie d’y retourner (pour être honnête je crois que même si on m’offrait des places je n’y retournerais pas). Et je n’ai pas d’affinités et soyons clair pas d’intérêt pour ce sport. C’était une expérience à faire au moins une fois, je ne regrette pas de l’avoir vécu mais je pense que je prendrais plus de plaisir à aller assister à un match de hockey.

D-Day 6 Juin 1944

Aujourd’hui il y a 72 ans avait lieu le débarquement allié sur le plages de Normandie. 

Sous le nom de code « operation Overlord » le D-day vu débarquer sur les plages (Gold Juno et Sword pour le débarquement Anglais et Canadien, Utah et Omaha pour le débarquement Américain)de Normandie 156000 soldats Américains, Canadiens et Anglais.

Près de 4000 soldats alliés perdirent leur vie ce jour là. Plus d’un milliers furent blessés / portés disparus lors du débarquement. 

Le débarquement débuta à 6h30 en ce 6 Juin 1944 (prévu initialement le 5 Juin 1944 le débarquement fût décalé d’un jour à cause des conditions météos). Il fallut une semaine aux alliés pour sécuriser entièrement les plages du débarquemen. 

Sur Omaha Beach plus de 2000 soldats perdirent la vie pendant ce débarquement. 

Il est de notre devoir de nous souvenir, de nous souvenirs de ces hommes qui ont combattu pour nos libertés et pour nous libérer 

Il y a 72 ans la France était un pays occupé par l’ennemi. Ces hommes sont venu nous libérer. Nous ne devons pas oublier ce qui nous a conduit là et les dérives sectaires ayants conduit à la Seconde Guerre Mondiale. 

Aujourd’hui je pense aux soldats français qui défendent notre pays et qui l’ont défendu dans le passé. Les cours d’histoire me manquent. Étudier cette période nous permet de comprendre les erreurs commises à l’épique pour ne pas les reproduire 

Et pour conclure une chanson de Sabaton : Primo Victoria qui parle du D-Day (Lien par ici

Memorial Day

Aujourd’hui est le Memorial Day ici aux USA. Un jour pour rendre hommage aux morts des différentes guerres. Cette tradition remonte à 1866 après la guerre de Sécession.  Rendre hommage à ceux qui sont mort pour la patrie. Cette date est différente de Veterans Day (11 Novembre) qui est le jour des anciens combattants .

Aujourd’hui encore des cérémonies ont lieu pour rendre cet hommage à ceux qui sont tombés dans les guerres. Des cérémonies ont lieu notamment à Arlington (cimetière national) et Gettysburg (Pennsylvanie).

Rendre hommage aux soldats qui se sont battu et qui sont mort pour défendre nos libertés. Ne pas oublier que sans eux nous ne serions peut être pas des hommes et des femmes libres aujourd’hui. Sans ces soldats où serions nous aujourd’hui. Serions nous libre?  Avons nous oublié le sacrifice de ces vies?

J’ai ce sentiment que les américains sont « reconnaissant » envers leur morts, que les célébrations comme aujourd’hui prennent tout leur sens. Ils sont reconnaissants des libertés qu’ils possèdent. J’ai ce sentiment qu’ils n’oublient pas que des hommes et des femmes sont morts pour leur patrie. Mais pas que , pendant la seconde guerre mondiale, ils furent nombreux à venir défendre les libertés en France et en Europe. Sans leur aide ou serions nous aujourd’hui?

J’ai ce sentiment qu’aujourd’hui les français ont oublié leur Histoire, j’ai pu voir à distance les polémiques sur le centenaire des batailles de Verdun et j’ai parfois ce sentiment qu’on pourrait faire mieux. J’ai l’impression que le fait de connaitre l’Histoire et les batailles  à aujourd’hui perdu de son importance dans les programmes scolaires.

Aujourd’hui la chaîne HBO propose une journée marathon Band of Brother (Lien vers la série ). Quoi de plus parlant que cette série qui suit la Easy Company de leurs camps d’entrainement jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale pour célébrer ce Memorial Day. Cette série est basée sur les mémoires, et sur les journaux et les lettres des soldats de la Easy Company. Elle raconte la guerre. Cette période de l’histoire à toujours été fascinante pour moi alors je regarde encore et encore cette série.

Aujourd’hui ce Memorial Day est différent à mes yeux. Deux membres de ma famille sont engagés dans l’armée. Ils pourraient être amenés un jour sur un champs de bataille. Aujourd’hui souvenons nous de ceux qui sont mort pour notre patrie et pour nos libertés.