Les 15 premiers jours : « Heaven or Hell » part 4

Pour pouvoir être payé ici j’ai eu besoin d’obtenir un numéro de sécurité sociale (la sécurité sociale américaine n’a rien à voir avec la française!!!!). Ce numéro ici sert à tout ou presque, la personne en charge de mon arrivé m’a expliqué qu’il me fallait attendre au moins 3 jours après mon arrivée sur le sol américain pour pouvoir faire la demande. Ce que j’ai fais et le mardi après mon arrivée j’ai pris mes dispositions pour pouvoir aller à l’antenne de la sécurité sociale dont je dépendais.

Toujours avec l’accord de ma chef j’ai donné en guise d’adresse pour recevoir mon numéro de sécurité social, l’adresse de mon entreprise. Pareil que ma carte bancaire, ils m’ont annoncé qu’elle était censée arriver sous 5 jours ouvrés au maximum.

L’administration en elle même n’a rien à voir avec la française. Et pour avoir eu a visiter un grand nombre de fois la sécu en France, la social security américaine n’a rien du cauchemar que peut être son homonyme français.

Un agent de sécurité à l’entré qui demande le motif de la visite pour nous fournir un ticket pour être appelé à un guichet ne traitant qu’un seul type de demande et par conséquent au moins un guichet par type de demande. Il nous fournis également le/les documents à remplir au besoin plus stylo si nécessaire. Il vérifie qu’on dispose de toutes les pièces nécessaire pour avoir une demande complète et nous propose de revenir un autre jour si ce n’est pas le cas. Ce principe est plutôt sympa et évite de perdre du temps. Les délais d’attente sont vraiment rapide, il s’est écoulé moins d’une heure entre le moment de mon arrivée et mon départ.

J’ai donc patiemment attendu le délai donné par la dame ayant rempli mon dossier avant de m’inquiéter de ne pas recevoir ma carte. Malheureusement là fin de ce délai à coïncidé avec la découverte du vol de ma carte bancaire ( article à ce sujet ). Le soucis également qui apparaissait était qu’on était à 3 jours de la période de payement du salaire et que sans ce fichu numéro je n’allais pas pouvoir recevoir mon salaire.

J’ai donc décidé de retourner à l’antenne de la Social Security pour expliquer mon cas. L’agent que j’ai vu m’a donc expliqué que la carte avec mon numéro m’avait été envoyée le lendemain de mon passage et que j’aurais déjà du la recevoir. Il m’a proposé de me renvoyer une nouvelle carte (à l’adresse de mon appartement cette fois ci) malheureusement avec le même numéro. J’ai réussi à lui expliquer que sans ce numéro je ne pourrais recevoir mon salaire et gentiment il m’a fournis sur un papier pour numéro de sécurité social.J’ai donc pu l’envoyer à la personne en charge des salaire qui l’a rentré dans le système et j’ai donc reçu ma première paye en temps et en heure.

Il m’a également conseillé d’aller porter plainte pour le vol de la carte portant ce numéro. En effet ce numéro sert également à ouvrir des crédits ici et si jamais elle avait bel et bien été volé dans le courrier si quelqu’un s’en servait j’aurais une preuve que je n’était pas forcément à l’origine de ce crédit.

Je n’ai jamais reçu la carte originale mais j’ai reçu la seconde moins de 3 jours après ma visite à la sécu. Après calcul et vu la vitesse à laquelle ma seconde carte bancaire américaine est arrivé j’en ai déduis que les deux, carte de sécu et carte bancaire (avec son code) avait été volé le même jour dans le courrier. Je n’ai à ce jour toujours pas eu le fin mot de l’histoire mais je continue à vérifier auprès des services de vérification de crédit (qui sont monnaie courante ici et qui permettent d’avoir un état des lieux des crédit associé à notre numéro de sécurité social gratuitement) que celui ci n’est pas utilisé.

Je crois que la chance que j’ai, est que mon état civil n’est pas simple et plutôt complet ce qui fait qu’avec juste la première lettre de mon deuxième prénom le numéro de sécurité social n’est pas si facile à utiliser. Les organismes qui demandent mon numéro demandent également l’intégralité de ce prénom. Merci papa et maman de m’avoir donné plus d’un prénom pour le coup!

Ce fut la dernière galère de ces 15 premier jours. Mais après avoir réussi à surmonter ça je devait être capable de surmonter quasiment tout.

 

Publicités