Mes manies, mes habitudes et moi

Depuis aussi loin que je me souvienne j’ai toujours eu des manies, un besoin de contrôle, de répétition et je hais le changement. Les déménagement ce n’est pas mon truc, du tout, je fais de la résistance contre ça pour ne pas avoir à changer mes habitudes.

Partir au USA fut un sacré pas pour moi, le déménagement m’a causé un sacré stress. Sans mes repères je pars à la dérive. J’ai du laisser un grand nombre de mes affaires en France, je ne pouvais pas tout emporter et mon expatriation étant temporaire. Mais ce fut dur pour moi de décider d’emporter ce qui m’était nécessaire à mes yeux. Une fois enfin bien en place dans ma routine à l’hôtel il était déjà temps de repartir pour mon propre appartement. Une étape pas facile à vivre pour moi. Bien que l’appartement m’offre plus de liberté j’aimais certaines des facilités offerte par la vie à l’hôtel. Notamment le petit déjeuner que je pouvais prendre sur place.

Pendant les 15 jours à l’hôtel j’ai mangé tout les jours la même chose. Parce que ça me convenait et que ça m’aidait à m’adapter à ma vie ici. Encore aujourd’hui, mes petits déjeuner sont similaires tout les jours (avec le week-end des choses différentes mais qui se répètent chaque week-end). Il m’arrive par phase de changer un élément mais celui ci va me suivre ensuite pendant toute la phase.  A l’heure actuelle mes petits déjeuner en semaine se composent de deux œufs au plat et de deux tranches de bacon ainsi qu’un demi litre de café. Et le week-end c’est gaufres café et verre de jus d’orange.

Je n’aime pas changer, je n’accepte le changement (difficilement) que quand je n’ai pas d’autres choix ou pour faire plaisir par exemple.  J’aime manger encore et encore la même chose. Idem pour les films  / séries que je peux voir et re-voir en boucle. Ces choses que je fais encore et toujours me rassurent.

En semaine, je vais au boulot tout les jours à la même heure. Je rentre, je me change et je vais au sport. Depuis que le sport est devenu une habitude j’ai du mal à faire sans, malade, fatiguée baisse de moral ou pas je fais ma séance de sport, ça m’aide à me sentir mieux. Cet hiver avec le retour de ma sciatique et de mes mots de dos je n’ai pas réussis à m’arrêter et j’ai continué à faire du sport. Ce qui avouons le n’était pas très malin de ma part mais je n’ai pas réussir à faire autrement. Ces habitudes rythment ma vie.

Le plus gros changement auquel j’ai du faire face est le café. J’aime le café mais pas celui qu’ont trouve ici, alors j’ai du changer mes habitudes à ce sujet. Je me suis tournée vers le thé mais remplacer mes habitudes de café ne fut pas chose aisée.

J’aime ma vie comme elle est constante, avec la même chose tout les jours mais je sais aussi que les habitudes que j’ai ici aux USA ne sont que temporaires. J’ai hâte de rentrer en France de retrouver mes affaires, mes habitudes, ma vie d’avant. Le changement ce n’est pas pour moi ça ne l’a jamais été.

La constance fait parti de ma vie, elle aide à apaiser mes peurs, elle me cadre et me libère de mes peurs. Nous sommes samedi après midi, comme tout les samedi j’ai fais mes courses alimentaires, je me suis pris à manger des makis comme tout les samedi (les seuls samedis midi ou je n’en mange pas c’est quand ils en ont pas) et je suis devant mon écran d’ordinateur comme tout les samedi après midi et je regarde pour la 7éme ou 8éme fois peut être le même film.

J’ai des certaines manies/ habitudes concernant les voyages, quand je fais un voyage entre Paris et la région Rhône Alpes d’où je viens, en train je ne peux m’empêcher de regarder le même film encore et toujours. Je n’arrive pas à faire autrement. Il faut que je le regarde.

Pour les vêtements pareils je suis incapable de changer, j’achète plusieurs fois exactement les même car j’en ai toujours une version propre et je peux comme ça porter la même chose tout les jours. Le changement est vraiment dur pour moi. Je n’aime pas perdre / prendre du poids car cela force un changement de vêtements et ça me perturbe énormément à chaque fois.

Ces habitudes guident ma vie, et ce qui m’a aidé ici à ne pas trop virer dingue à cause du changement fut que mon poste actuel est exactement le même qu’en France. Les mêmes taches, les mêmes accès, pas le même groupe (ce qui fut un peu dur) mais la même fonction.

Dès fois je me dit que ces habitudes ne sont pas tout à fais normal. Que d’être coincé dans ces habitudes n’est pas bon pour moi mais je n’arrive pas à faire sans alors je continue à vivre comme cela.

 

Thé ou Café

Accro depuis l’adolescence au café et également au thé il a fallut en arrivant ici revoir mes habitudes.  Moi qui avait l’habitude de boire en arrivant au travail un café avec certains collègues après avoir checké mes mails et mes urgences je me trouvais dans une situation inconnue pour moi. Ici les gens ne font pas de pause café, c’est un concept qui est totalement étranger à ma boite.

En effet, si mes collègues vont chercher un café le matin ils se contentent de le boire à leur bureau et pendant leur réunion (encore un concept qui m’a paru surprenant au départ). Ici personne ne va en réunion sans une tasse de café / thé / bouteille de soda / gobelet d’eau.Je leur paraissais étrange au départ de venir en réunion sans rien de tout ça.

Et puis j’ai assisté à mon premier « safety meeting ». C’est une grosse réunion qui se fait une fois par mois et qui réuni plusieurs département de mon entreprise pour discuter des sujets en rapport avec la sécurité (industrielle entre autre). Pour cette réunion qui regroupe une bonne soixantaine de personne le café, le thé et des bouteilles d’eau sont mises à notre disposition.

J’ai apprécié de boire mon café pendant cette réunion (j’avais oublié le mien à mon bureau), il faut dire que c’était les tout débuts de mon arrivée aux États-Unis et mon niveau d’anglais bien que correct ne m’était pas suffisent pour parvenir à suivre suffisamment à mon gout le contenu de la réunion. Je dois bien avouer également que l’accent de certains de mes collègues était plutôt compliqué à comprendre. Ma tasse de café fut mon sauveur de cette réunion. Quelque chose sur lequel me concentrer pour éviter de m’ennuyer pendant les deux heures de la réunion. Et depuis c’est devenu une habitude, je n’assiste plus aux réunions sans café ou thé.

A la différence d’en France j’ai accès ici à une cafeteria qui propose tout les jours le petit déjeuner de 7h à 10h mais qui propose toute la matinée du café et de l’eau chaude pour le thé. C’est une super opportunité. Mon seul soucis, le gout du café. Il n’y a rien à faire le café ici n’a pas de gout. J’aime le gout du café français et ici je suis en manque. Le café le plus approchant en gout que j’ai eu l’occasion de gouter ici fut un café dont les grains ou été torréfié directement par mon collègue chez lui (mais je peux décemment pas lui demander de me torréfier mon café de tout les jours ).

Et puis un jour sur internet j’ai découvert une boutique de thé à 15 minutes de chez moi. Et ce fut une révélation. Des thés pour tout les gout, nature mais aussi à différents parfums. Un design de folie qui change au fil des saisons, des thés chaud, des thés froid, une vrai merveille. J’ai eu l’occasion depuis ma découverte de gouter un grand nombre de thé de la collection et je suis accro il faut bien le dire. Mes préférés sont les tisanes pour aider à dormir. J’en ai 8 différents et j’adore, je peux changer tout les jours si je le souhaite. Ce fut une vrai découverte pour moi. On est en eté et je peux continuer à boire mes thés favoris en version glacé.

Mon thé de ce soir

J’apprécie autant le côté coloré de ces thé dans des tasses transparentes ou dans des verres que le goût de ceux-ci. J’ai réussi à convertir ma famille quand elle est venu me rendre visite. Leur seul regret : la boutique en question, canadienne, ne livre pas encore en France.

Mais le café à toujours autant sa place dans mon cœur et quand je suis en France je fais des cure pour assouvir mon besoin.